Rééducation périnéale et pelvienne

Rééducation périnéale et pelvienne

Une démarche en physiothérapie pour éviter les incidents fâcheux

La rééducation périnéale et pelvienne est l’un des nombreux champs de pratique de la physiothérapie. Cette approche spécialisée vise la récupération ou la prévention des atteintes du périnée (plancher pelvien) chez les femmes, les hommes et même les enfants. Le périnée est un ensemble de muscles qui origine du pubis, et s’insère sur les ischions et le coccyx. Il agit comme un hamac qui tapisse le fond du bassin, permettant le support de plusieurs organes pelviens (la vessie, l’utérus et le rectum) ainsi que d’assurer la continence urinaire et fécale. De plus, le plancher pelvien est directement impliqué dans la fonction sexuelle en permettant une pénétration non douloureuse et en jouant un rôle dans l’érection.

Indications
Chez la femme:
  • Incontinence urinaire à l’effort (lors de la toux, le rire, l’éternuement et les sports)
  • Incontinence urinaire d’urgence (secondaire à une vessie hyperactive)
  • Hyperactivité vésicale
  • Pollakiurie diurne et nocturne (fréquence de miction importante)
  • Incontinence fécale
  • Constipation basse
  • Descente d’organes (vessie, utérus, rectum)
  • Douleurs abdominales, pelviennes et périnéales
  • Douleur aux relations sexuelles (vestibulodynie, dyspareunie profonde, vaginisme, hypertension musculaire, cicatrice douloureuse)

*La rééducation périnéale et pelvienne peut aussi être utilisée en prévention chez la femme enceinte. Le renforcement des abdominaux et du périnée lors de la grossesse permet de réduire et mieux gérer les différentes douleurs lombaires ou pubiennes. De plus, des exercices de renforcement et d’assouplissement du périnée permettent de réduire les risques de déchirure à l’accouchement, facilitent la poussée et permettent une meilleure récupération de l’état du périnée après l’accouchement, réduisant ainsi les risques d’incontinence urinaire d’effort post-accouchement. En post-partum, la physiothérapie peut être utile pour gérer les différentes douleurs, corriger les dysfonctions musculaires et articulaires présentes, renforcir les abdominaux et le périnée, augmenter la mobilité d’une cicatrice adhérente et douloureuse, etc.

Chez l’homme:
  • Douleurs abdominales, pelviennes et périnéales
  • Incontinence urinaire à l’effort (lors de la toux, le rire, l’éternuement et les sports)
  • Incontinence urinaire d’urgence (secondaire à une vessie hyperactive)
  • Difficultés à uriner
  • Hyperactivité vésicale
  • Incontinence post-prostatectomie (en prévention et en post-opératoire)
  • Incontinence fécale
  • Constipation basse

*La physiothérapie peut aussi venir en aide aux hommes ayant de la difficulté à maintenir une érection satisfaisante (difficultés érectiles par fuite veineuse). Le renforcement du plancher pelvien et l’augmentation de son tonus empêche le retour du sang trop rapide dans la circulation veineuse. Le sang demeure donc dans les corps caverneux du pénis, ce qui permet de garder l’érection sur une plus longue durée.

Chez les enfants:
  • Constipation et encoprésie
  • Énurésie
  • Incontinence urinaire à l’effort (lors de la toux, le rire, l’éternuement et les sports)
  • Incontinence urinaire d’urgence (secondaire à une vessie hyperactive)
  • Hyperactivité vésicale
  • Incontinence fécale
Interventions thérapeutiques

L’évaluation et les traitements se déroulent dans une salle fermée, équipée à cet effet. Les interventions peuvent être les suivantes :

  • Enseignement sur l’anatomie, la localisation, les rôles et fonctions du plancher pelvien et organes abdominaux et pelviens
  • Éducation par rapport à l’influence des divers habitudes de vie (nutrition, hydratation, activité physique) ainsi que leur impact sur les différentes problématiques (vessie hyperactive, incontinences, descentes d’organes)
  • Entraînement de la vessie
  • Enseignement et exécution d’exercices variés
  • Thérapie manuelle
  • Évaluation, pose et suivi de pessaire
  • Biofeedback (rétroaction visuelle)
  • Stimulation neuro-musculaire

La rééducation périnéale étant un traitement de physiothérapie, les frais sont donc couverts par la majorité des plans d’assurances.